A la découverte de N'gaoundéré

N’Gaoundéré est une ville du Cameroun, chef-lieu de la région de l'Adamaoua située sur un haut plateau de 1200 mètres d'altitude, c'est une ville de transition entre le Nord et le Sud du pays. Carrefour important du commerce régional "la montagne du nombril" comme on l'appelle est le point de départ des circuits touristiques vers le nord, et notamment vers les parcs nationaux de la Bénoué, du Faro et de Boubandjidah.

Les jours de fête où à l'occasion d'une visite importante, les "esclaves" du Lamido, guerriers farouches lui manifestent leur attachement par un magnifique spectacle de Fantasia sur leurs chevaux.

La ville, traditionnellement, est organisée autour d'une chefferie peule appelée lamidat dirigé par un chef spirituel et temporel appelé lamido.

Les habitants de la ville sont des musulmans, des catholiques, des protestants luthériens et rarement de religion traditionnelle. La ville est marquée par de nombreuses mosquées,  généralement, toutes les chefferies ont une grande mosquée à l'entrée de leur cour, signe d'un Islam triomphateur.


Les Foulbés font partie du groupe ethnique le plus important, ayant comme langue principale le fulfulde (prononcé en français foulfouldé).

Les vicissitudes des saisons qui sont sèches et pluvieuses transforment souvent les vents du nord tels que l’harmattan en vent sec et chaud.

A la périphérie de la ville, on peut découvrir des sites archéologiques témoins d'une occupation précédant la conquête de l'Islam. Il existe plusieurs endroits qui n'ont pas fait l'objet de fouilles archéologiques à proprement parler mais qui dévoilent à ses visiteurs, des fragments de poterie à la surface du sol ou des monticules vestiges de fossés de protection contre les hippopotames. Parmi la myriade d’attractions de N’Gaoundéré, on peut citer :

-Le site de Mabimi (qui signifie « lac des hippopotames » en langue locale) : un endroit riche en matière d'archéométallurgie que l'on peut trouver sur le plateau de l'Adamaoua.

-Le marché du quartier Baladji : toujours très animé,

-Le palais du lamido

-Le musée

-Le lac Tison: ce petit lac de cratère, bordé d’arbres, est un endroit agréable pour la détente. La légende rapporte que les eaux du lac changent de couleur… alors soyez très attentifs.

-Lac Mbalang: situé à une vingtaine de kilomètres à l’ouest de la ville, ce lac est un joli cratère au milieu duquel se trouve une petite île boisée.

-Lac de la Vina: inutile d’emporter votre maillot de bain, des hippopotames et des crocodiles y vivent.


-Chutes de Tello : à une cinquantaine de kilomètres à l’est de N’Gaoundéré, sur la route de bélel. Très spectaculaires, elles offrent le spectacle d’une chute d’eau haute de 45 mètres derrière laquelle se dissimule une vaste caverne où l’on peut accéder par la côte de la cascade. Elles méritent le détour.

 

-Les chutes de la Vina : à une quinzaine de kilomètres de N’Gaoundéré, sont moins spectaculaires que celles de tello mais peuvent faire quand même l’objet d’une excursion pour profiter du paysage et du calme des lieux.

-La mosquée de N’Gaoundéré,

-Les chutes de Beni,

-Les chutes de Lancrenon : d’une hauteur de plus de 100 m sont inoubliables,

-Les grottes de Hosseré,

-Les grottes de Damougaré : ancien refuge du peuple koutnie  

-Les grottes de Nyem Nyem : qui servirent de refuge au peuple Nyem Nyem lorsque celui-ci luttait contre les allemands. Ces événements sont d’ailleurs commémorés chaque année.

-La gare de N’Gaoundéré