A la decouverte d'Abidjan...


Plaque tournante d'Afrique de l'ouest, la ville d'Abidjan exerce un pouvoir d'attraction  économique certes, mais aussi touristique.

Carrefour culturel ouest-africain Abidjan est la capitale économique de la Côte d'Ivoire peuplée à environ 6 351 086 habitants soit 20 % de la population totale du pays (source : autorités ivoiriennes, 2011).

D’où vient le nom ABIDJAN?


Une vieille légende raconte qu'un vieil homme revenant de son champ, les bras chargés de branchages probablement destinés à la réfection du toit de sa 
case, rencontra sur son chemin un explorateur français en perdition qui lui demanda le nom de l'endroit où ils se trouvaient. Le vieil homme ne parlant pas la langue de l’homme blanc crut comprendre que celui-ci demandait ce qu’il faisait en ces lieux. Terrorisé par cette rencontre inattendue, il s’enfuit en criant : « min tchan m’bidjan », ce qui signifie en langue ébrié : « je reviens de couper des feuilles ». L'oreille peu exercée du français aurait entendu "Abidjan". L’homme blanc crut avoir eu la réponse à sa question et consigna consciencieusement sur son bloc-notes Abidjan. Ainsi fut baptisée la ville qui le 4 décembre 1958, prenait le titre de capitale de la République de Côte d'Ivoire après Grand-Bassam et Bingerville.

 

Communes d’ABIDJAN

Le PlateauAboboAdjameAttékoubé,CocodyKoumassiMarcoryPort-BouetTreichvilleYopougon

 

Climat

La ville jouit d'un climat de type subéquatorial, chaud et humide, qui comporte une grande saison des pluies (mai-juin-juillet), une petite saison des pluies (septembre-novembre) et deux saisons sèches.  Le degré d'hygrométrie y atteint 80 % en saison des pluies.

 

 

 

 

 

Langues

La langue traditionnelle de la ville était l'ébrié. Depuis l'indépendance, la langue officielle est le français appelé le français populaire ivoirien ou français de moussa qui se distingue du français standard par la prononciation. La jeunesse elle s’exprime en argot français appelé le nouchi tandis que l’argot commerçant est le dioula. Enfin, une kyrielle de langues locales y sont parlées : l'attié, le baoulé, le bété, le wobé

 

 

Religion

Abidjan est le siège d'un archevêché catholique.

 

Transport


La SOTRA (Société des transports abidjanais) assure régulièrement les déplacements urbains par le biais de Bus, Taxi bagage et Ligne Express.

Il existe de deux sortes : les taxis de couleur orange dit "taxis compteurs", qui circulent dans toute l'agglomération, et les woro-woro, de couleur jaune, verte ou bleue selon les communes, qui sont limitées à une commune déterminée et sont utilisés en mode taxi collectif.

 

 

 

 

Espaces culturels

·          Village Ki Yi M'Bock (à la Riviera).

·         Musée d'art contemporain de Cocody.

·         Le Point d'Orgue, centre privé d'enseignement musical

·         Musée des civilisations de Côte d'Ivoire

·   Musée national : présente une collection d'art ivoirien (statues, masques, bijoux, outils, portes sculptées, tam-tams, instruments de musique…). Visite libre.

·         Palais des sports

·         Palais de la culture

·         Centre artisanal de la ville d'Abidjan (CAVA)

 

Espaces touristiques

Le parc national de la Comoé : Recense notamment 75 000 cobs de buffon, 14 000 bubales, 3 000 hippotragues, 6000 buffles, 1200 éléphants, 700 hippopotames et environ 250 lions, mais il renferme aussi de très nombreuses autres espèces d'antilopes, comme le céphalophe, des singes, hyènes, panthères, mangoustes, d'innombrables oiseaux...



Le parc national de Taï :
se trouve le long de la frontière ouest au sud de Guiglo et à une centaine de kilomètres au nord de Tabou, et il est surtout axé sur la préservation de la forêt primaire.

Le parc national de la Marahoué : situé au nord de la route goudronnée venant de Yamoussoukro et allant à Daloa.

Le Parc du Mont Peko : A côté de Duékoué, dans l'Ouest, est surtout renommé pour sa végétation : flore de montagne et forêt primaire.

 

Le parc national d'Assagny : s'étend en bord de l'océan à l'embouchure du Bandama. Ses 30 000 ha sont essentiellement constitués de savane marécageuse avec des palmiers, et on y aperçoit des troupeaux d'éléphants et de buffles.

La réserve de faune du Haut-Bandama : couvre une zone de savane au nord de Katiola et abrite des éléphants, des buffles et antilopes.

Le Parc de Kossou : né de la nécessité de reloger les animaux menacés de la noyade par la montée des eaux, est considéré avec ses 5000 ha comme pouvant devenir un des principaux attraits de la région du centre.

Le parc marin : celui des îles Ehotilés, à l'Est d'Abidjan, a surtout pour vocation de permettre d'effectuer des recherches historiques et archéologiques en toute tranquillité.

 Cinéma

Abidjan organise chaque année un certain nombre de festivals de cinéma : le Festival Clap-Ivoire, le Festival du film espagnol, le FESNACI, le Festival du court-métrage (FICA), le Festival du cinéma israélien d'Abidjan.

 

Musique

Abidjan constitue la plaque tournante de la musique en Afrique de l'Ouest et un producteur majeur d'Art musical en Afrique. La ville accueille la majorité des musiciens de Côte d'Ivoire en raison principalement de la présence de nombreuses discothèques  des maisons de disques et des médias nationaux. Alpha BlondyAicha Koné, le groupe Magic SystemMeiway, et Tiken Jah Fakoly mais aussi Gadji Celi, Chantal Taiba, Nayanka Bell, DJ Arafat en sont les représentants les plus illustres. Les courants musicaux dominateurs y sont le Zoblazo, le Mapouka, le Zouglou et depuis 2002, le Couper-decaler dont la popularité et la grande variété des danses font aujourd'hui de la ville une sorte de capitale Africaine de la danse et des tendances musicales;

Abidjan est également considérée comme la capitale du reggae en Afrique.

La ville organise chaque année un certain nombre de festivals de musique :

·         Faya Flow

·         Les RTI Music Awards.

·         Festival International de Jazz d’Abidjan (FIJA)

·        Festival International des Musiques noires (FIMNA). Il est organisé tous les deux ans en alternance avec le Festival international de jazz

·     Festival des Musiques Urbaines d'Anoumabo (FEMUA). Il est organisé par le celebre groupe Ivoirien Magic System